Les rencontres de créations spontanées

 

du 27 août au 1er septembre 2018
Îles-de-la-Madeleine, Québec

Un événement festif et inclusif, qui met à contribution les talents locaux et nationaux par la création de spectacles issus de l’improvisation.

Les rencontres de créations spontanées

Horaire

C’EST DANS LA BOÎTE!

Mercredi 29 août 20h30, Auditorium de la Polyvalente

Un directeur de plateau loufoque met en scène un groupe d’improvisateurs pour le tournage d’un film déjanté. Enregistré devant public.

 

DIORAMA

Vendredi 31 août 20h30, Au Vieux Treuil

Des improvisateurs sont mis au défi dans de courts spectacles de théâtre physique, de chant et de conte.

 

RATAFIA D’IMPROVISATION

Samedi 1er septembre 20h30, Les Pas Perdus

Un groupe d’improvisateurs s’inspirent de performances d’artistes pour créer des histoires touchantes et amusantes.

 

Volet jeunesse

MATCHS D’IMPROVISATION

28, 29 et 30 août, 12h30 et 15h, Auditorium de la Polyvalente

 

MINI-TOURNOI D’IMPRO

Samedi 1er septembre 20h30, Auditorium de la Polyvalente

Les rencontres de créations spontanées

Objectif

Le développement culturel par un réseautage régional, national et international, d’abord axé sur les communautés francophones. Prenant la forme d’un festival, les Rencontres de Créations Spontanées sont un moyen efficace de célébrer la diversité culturelle. Mettant en valeur les différents arts de la scène, ces rencontres et performances se veulent non-compétitives, conviviales et créatives. Nous désirons qu’elles soient porteuses d’objectifs communs des différents acteurs culturels francophones du pays et qu’elles stimulent la créativité et le leadership des communautés participantes. Plusieurs médiums artistiques populaires s’y retrouveront dans des mises en scène originales et diversifiées, le tout dans un cadre qui laisse place à beaucoup de liberté : l’improvisation.

Les rencontres de créations spontanées

Qui et quoi?

L’événement comprend un volet jeunesse et un volet adulte, où sont invités des participants des provinces et territoire canadien ayant accueilli le Ratafia d’improvisation au courant de l’année précédente. L’invitation est lancée à cinq personnes par région, soit deux improvisateurs adultes, deux improvisateurs juniors et un artiste de la scène. Les activités du festival se présentent en deux volets interreliés : les ateliers et les spectacles. Les improvisateurs invités seront répartis dans différentes équipes, lesquelles constitueront les différentes distributions des spectacles improvisés.

 

Volet Ateliers

20 heures de formation réparties sur la semaine, que ce soit en improvisation ou dans un domaine plus spécifique des arts de la scène, qui serviront à nourrir la création des spectacles présentés pendant le festival.

Improvisation, conte, jeu physique, humour, chant, etc.

 

Volet Spectacles

6 matchs d'improvisation niveau junior;
3 spectacles niveau adulte en soirée;
1 mini tournoi d'improvisation.

Les rencontres de créations spontanées

Le Ratafia

Le Ratafia est un spectacle communautaire de type cabaret précédé d’une formation en improvisation, réunissant des artistes régionaux issus des arts de la scène et de la littérature qui stimulent la créativité spontanée d’improvisateurs en formation. L’objectif est de participer à l’épanouissement des arts de la scène, dans la francophonie canadienne. Le Ratafia d’improvisation devient le projet préparatoire des Rencontres de créations Spontanées. Il met la table afin d’établir des ponts entre les différents organismes culturels, les communautés canadiennes et l’équipe des RCS. Le Ratafia sert à mobiliser les acteurs culturels, voire les futurs leaders locaux et régionaux, vers le premier volet qu’offre les Rencontres de Créations Spontanées.

 

Définition du mot «RATAFIA» Dans le Dictionnaire des régionalismes des Îles de la Madeleine, le mot RATAFIA signifie : recette fait d’un amalgame d’ingrédients hétéroclites que l’on a sous la main. C’est par cette définition colorée que le Ratafia d’improvisation prend la forme d’un événement créatif, inspiré des acteurs culturels qui nous entourent.

 

Calendrier à venir

Chéticamp, Nouvelle-Écosse, 20 avril 2018
Whitehorse, Yukon, 27 avril 2018
Saskatoon, Saskatchewan, 29 avril 2018
Yellowknife, Territoires du Nord-Ouest, 5 mai 2018

 

Événements passés

Îles de la Madeleine, Québec, 22 août 2015
Moncton, Nouveau-Brunswick, 5 novembre 2017

 

Suivez le Ratafia sur la route sur Facebook

Les rencontres de créations spontanées

Historique des Rencontres de Créations Spontanées

À l’automne 2013, François-Guillaume Leblanc présente son spectacle « Les Chroniques du pas possible » dans le réseau des écoles francophones de la Nouvelle-Écosse. En partenariat avec le Conseil Scolaire Acadien Provincial et le Conseil Jeunesse Provincial, il y retourne à quatre reprises pour y partager son savoir dans le cadre d’un vaste projet de construction identitaire francophone. Ce partenariat met au monde le spectacle-atelier « Les Emboîtés », la LAINE (Ligue d’improvisation Acadienne Néo-Écossaise) et le Tricot, premier tournoi d’improvisation scolaire de la Nouvelle-Écosse. À l’été 2015, François-Guillaume Leblanc s’associe à Céline Vigneau pour créer un premier RATAFIA aux Îles de-la-Madeleine, le 22 août, à la galerie-bar-spectacle Les Pas Perdus, à Cap-aux-Meules. En plus des participants-improvisateurs aux ateliers, cet événement a mis en scène les invités Michel Boudreau (conteur), Les Gaillards (groupe vocal), Les Mémères (chansonnières humoristiques), Édouard Leblanc (poète) et Andréanne Simard (humoriste).

 

Le projet RATAFIA est ainsi devenu la base de ce concept élargi qui verra le jour lors de la toute première édition des RENCONTRES DE CRÉATION SPONTANÉES, en août 2018. Cet événement mettra en vedette et en lumière des artistes de 6 provinces et territoires de la francophonie canadienne.

 

Photos: Nigel Quinn et Pierre Aucoin

Qui sommes nous?

François-Guillaume Leblanc

Directeur artistique, acteur physique, formateur

 

Originaire des Îles de la Madeleine, au Québec, ce drôle d’oiseau navigue dans un style de théâtre humoristique singulier qu’il nomme « cartoon scénique ». À mi-chemin entre le mime, le théâtre, l’humour et le clown, il exploite le geste et la voix pour en tirer des histoires loufoques aux personnages caricaturaux. Co-fondateur du Théâtre Biscornu en 2006, il a à son actif, entre autres, la création et la production de sept spectacles, autant en solo, en duo qu’en trio. Entre 2008 et 2018, il crée et incarne le personnage central du spectacle OVO du Cirque du Soleil et retourne de façon sporadique porter ses grands souliers de mouche, présentant ainsi plus de 1000 représentations sur quatre continents différents. Membre de la banque d’artiste/formateur des projets d’art social de One Drop Fondation et de Clown sans Frontière USA, il croit fondamentalement que les arts de la scène peuvent améliorer la condition humaine et raffermir le tissu social. Énergie, précision et créativité donnent le ton à son travail.

Céline Vigneau

Chargée de projet, coordonnatrice de production

 

Diplômée en enseignement des arts (plastiques et dramatique), et enseignante pendant 5 ans à la polyvalente qui l’a vue grandir, Céline poursuit des études supérieures spécialisées en design d’événements. Riche d’expériences événementielles, elle cumule depuis plus d'une vingtaine d'années diverses participations à des projets, tant au niveau de la réalisation que de la mise en valeur de productions au sein d'organismes locaux, d'entreprises communautaires et d'institutions scolaires. Elle accompagne autant les enseignants(es) dans leur compétence de transmission des savoirs artistiques que dans l’épanouissement de l’expressivité des enfants, des adolescents et des adultes impliqués. Engagée depuis 1995 dans la Ligue Madelinienne d’Improvisation, elle a su rassembler ses membres autour d’ateliers formateurs et continue d’oeuvrer à raviver la flamme de l’improvisation sur le territoire madelinot. Toujours en lien avec la création, l’écriture, la mise en scène, la scénographie, la production de spectacles et d’événements, la promotion des oeuvres auprès de clientèles, c'est au premier rang de la création du concept RATAFIA du Théâtre Biscornu, qu'elle a co-coordonné la toute première édition en 2015. Elle a à coeur la professionnalisation des artistes et artisans mais surtout l’échange et la rencontre entre créateurs, qu’ils soient amateurs ou professionnels.

 

Geneviève Cossette

Directrice de l’administration

 

En poste depuis septembre 2015 au Théâtre Biscornu, Geneviève cumule plusieurs expériences dans le domaine culturel, plus particulièrement en organisation d’événements majeurs internationaux dans le milieu du cinéma et de la musique où elle est amenée à assurer la direction générale, la programmation, les communications, le marketing et la production au sein d’organisme aussi prestigieux que le Festival du Nouveau Cinéma et le Festival des films du monde de Montréal, le Carrousel du film et le FestiJazz de Rimouski. Aussi, artisane à son compte pendant quelques années, elle croit fermement à l’importance des métiers d’art qui est, d’après elle, la voie à entreprendre pour garantir les bénéfices tangibles et intangibles d’une entreprise artistique. Le Théâtre Biscornu, sous sa forme juridique individuelle, suscite chez elle beaucoup d’admiration entrepreneuriale et c’est dans ce genre de gestion qu’elle souhaite aujourd’hui assurer une administration agile, tout en appliquant les principes de gouvernance des organismes à but non lucratif qui sert bien le partage de la culture québécoise, canadienne et internationale.

Andréanne Simard

Chargée de projet

 

La gestion de projet, la communication, la stratégie, le design, la culture, l’imagination, le développement des organisations et les arts la passionnent depuis toujours. La mise en lumière de nos forces collectives, le développement de nos communautés, la créativité et la proximité avec son milieu de vie sont ses plus grandes valeurs. Andréanne est une jeune demoiselle pleines d’idées et possède une force dans le domaine de la planification, de la logistique et de l’organisation de projet. Elle est un atout à notre équipe et nous sommes bien heureux d’avoir cette petite boule d’énergie positive à bord du projet.

Pour plus d'informations